Huile fleurie pour le buste

Aujourd’hui nous allons prendre soin de tout un symbole : nos seins. Ces jolies courbes (du latin sinus qui signifie courbe, courbure, sinuosité) bien féminines ont besoin d’une attention toute particulière. En effet, la peau de la poitrine est fine, fragile et pourtant mise à rude épreuve dans une vie de femme : variations de poids, grossesses, allaitement, temps qui passe et gravité…

Alors allons chercher des alliés dans la nature. Et il y en a une toute trouvée qui parsème les prairies et les pelouses au printemps c’est la Bellis, plus connue sous le nom de Pâquerette. En effet, cette petite fleur vivace que je cueillais enfant pour en offrir à ma Maman se révèle être un ancien secret de grand-mère pour garder de jolis seins !

paquerette-tapis

L’idéal serait de les cueillir au printemps et d’en faire un macérât dans une bonne huile végétale (nous y reviendrons dans quelques mois justement). Mais nous sommes bien loin du printemps donc nous pouvons trouver notre macérat de Bellis tout fait dans les bons magasins bio.

 

Voici la recette :

Macérât de Bellis (Bellis perennis): 40 ml

HV d’Amande douce (Prunus dulcis) : 10 ml

HE de Bois de Rose (Aniba rosaedora) : 20 gouttes

HE de Géranium d’Egypte (Pelargonium graveolens cv Egypte): 10 gouttes

HE de Lavande vraie (Lavandula angustifolia) : 10 gouttes

Coenzyme Q10 : 20 gouttes

Vitamine E : 4 gouttes

IMG_0622

Pourquoi ces ingrédients ?

Tout d’abord le macérât de Bellis (macération de fleurs de pâquerettes dans une huile végétales) est raffermissant et favorise la circulation sanguine.

L’huile d’amande douce aide à prévenir les vergetures, elle est émolliente, protectrice et laisse la peau douce.

L’huile essentielle de Bois de rose est astringente, elle raffermit les tissus et un puissant régénérateur pour la peau.

L’huile essentielle de Géranium Egypte est un tonique.

L’huile essentielle de Lavande vraie est cicatrisante et régénératrice.

Le Coenzyme Q10  est un actif cosmétique anti-âge, protecteur et raffermissant.

La vitamine E est ici employée comme conservateur.

 

Comment faire ?

Tout d’abord, il faut récupérer un contenant. Le mieux est un flacon pompe pour éviter un contact direct à l’air et surtout avec nos doigts. Désinfecter bien votre plan de travail, les contenants et vos mains.

Ensuite c’est très simple.

D’abord dans un verre mesureur on verse le macérât de Bellis et l’huile d’Amande douce. Puis on transvase dans le flacons.

IMG_0623         IMG_0624         IMG_0625

Puis on ajoute les huiles essentielles en veillant bien à ne pas surdoser.

IMG_0626        IMG_0627          IMG_0628

Et enfin on ajoute l’actif et le conservateur.

IMG_0629         IMG_0630

On referme le flacon et on mélange.

Voilà c’est prêt.

 

Pour l’application, elle se fera après la douche tous les jours en massant délicatement de la base des seins jusqu’à la base du cou. Pour les plus courageuses, s’asperger d’eau froide  est aussi un très bon remède pour raffermir. J’ai une technique plus douce : des glaçons dans un gants de toilette, et hop, un petit massage revigorant pour avoir des seins de Pin-up.

 

99737fe8

 

600px-Panneau_attention.svg Attention, mesdames si vous êtes enceintes ou allaitantes, cette recette n’est pas adaptée (trop d’huiles essentielles).

 

Publicités

2 réflexions sur “Huile fleurie pour le buste

  1. Amandine dit :

    Bonjour!

    J’apprécie beaucoup votre blog et j’utilise souvent vos recettes et/ou astuces.
    Aujourd’hui, je souhaite publié celle-ci sur un autre Blog : « L’Arbre à patate ».
    ( http://www.larbreapatates.fr ) un site super aussi! Vive la toile on est bien gâtée!
    En effet, Ombeline y a écrit un article « Ma vie sans soutien-gorge » et je trouvais votre recette appropriée pour ses femmes qui ont décidé de « libérer » leur poitrine.
    Après, je ne sais pas si Ombeline acceptera de son côté d’en parler. 😉
    Je tenais tout de même à vous en parler.
    Bonne continuation!
    Amande

    J'aime

    • myecoloway dit :

      Bonjour Amandine,

      Merci beaucoup pour vos commentaires.
      Je viens de découvrir le site l’arbre à patates d’Ombeline et je le trouve super. J’apprécie son franc parlé.
      Son article « Ma vie sans soutien-gorge » est vraiment intéressant. J’ai pensé plusieurs fois à lâcher mes soutiens-gorge d’autant plus que j’ai une petite poitrine et que je ne trouve jamais la taille parfaite. Je le fais déjà le week-end chez moi. Mais dur dur de sauter le pas. À méditer.
      Je veux bien que l’on cite ma recette sur ce blog, si, bien sûr, on me cite comme l’auteur, comme je l’ai fait pour l’adoucissant maison qui est d’Anissina Turelle.

      À bientôt

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s