Comment je m’en suis remise à la nature pour sauver mes cheveux 1/2

Je n’ai pas été très présente ces derniers temps sur ce blog mais j’ai eu des mois difficiles. Je pense que mon témoignage pourra être utile à d’autres.

Pierre-Auguste_Renoir_072

Entre août 2013 et janvier 2014, j’ai perdu près de 70% de ma chevelure. Avant, mes cheveux étaient mon atout beauté : ils étaient longs, beaux, épais et avaient une très belle couleur naturelle. Puis ils ont commencé à tomber. Au début, j’ai cru qu’il s’agissait d’une chute saisonnière. Cela arrive parfois à l’automne. Mais la chute s’est accélérée. Je les voyais tomber tous seuls sur mon bureau en travaillant. Je n’osais plus les brosser. Quand je les lavais je perdais une touffe équivalente à un melon. C’était absolument horrible d’un point de vue psychologique. Pour moi, c’était une grande part de ma féminité qui s’en allait au fond de la poubelle chaque jour. Mon crâne se dégarnissait à vue d’œil. En plus, dans ma grande chance, ils se sont mis à blanchir entièrement ainsi que mon système pileux. C’était tellement affreux que j’ai envisagé de porter une perruque. Á même pas 30 ans c’est un choc. J’ai bien sûr consulté une dermatologue qui ne m’a rien trouvé sur le moment. J’ai eu tout un tas de prises de sang. Elle m’a ensuite envoyé chez l’endocrinologue car mon taux de TSH était légèrement au dessus de la normale. 3 mois pour avoir un rendez-vous… Elle m’a aussi prescrit ce que tous les dermatos donnent en cas de chute de cheveux : du Minoxidil. Le Minoxidil est un vasodilatateur qui, à la base, servait pour traiter l’hypertension artérielle mais qui a pour effet secondaire le développement de la pilosité. Il s’applique directement sur le cuir chevelu. Le hic c’est que le Minoxidil est composée, entre autre, d’un dérivé de pétrole. D’abord, ce n’est pas très écologique et moi qui est éliminé tout produit classique de ma salle de bain, ça me faisait très mal. Ce médicament ne peut être utilisé pendant une grossesse ou un allaitement (il passe dans le lait), il faut plusieurs mois avant de voir les résultats et parfois il est nécessaire de le prendre à vie. En plus, il peut rendre le cheveux poisseux ce qui renforce le côté « j’ai trois poils sur le cailloux ». Et évidemment, il n’est pas remboursé par la sécurité sociale (perdre ses cheveux n’est pas considéré comme grave même si cela a des répercussions psychologique très importantes, mais c’est un autre débat…). J’ai donc pris la décision de chercher si une autre solution existait avant de me résigner à mettre du chimique sur ma tête.

La première action a été d’essayer de ressembler à quelque chose. Je me suis donc fait coupé les cheveux aux épaules (la mort dans l’âme et les larmes aux yeux) et je les ai fait colorer avec une couleur soi-disant naturelle (je reviendrais là-dessus dans un autre article). Cela m’a quand même fait du bien au moral.

Ensuite, j’ai fait des recherches pour trouver des alternatives naturelles au Minoxidil. J’y ai passé des heures. Je suis tombée par hasard sur l’article et la vidéo d’Elodie Joy, auteur du blog Sirène Bio (que j’adore). Elle a vécu la même chose que moi mais pour d’autres raisons. Son témoignage m’a beaucoup aidé. On se sent souvent seule dans ces cas-là et franchement cela m’a redonné espoir. Cela m’a donné des pistes de recherches.

Je me suis donc concoctée un programme nutritionnel.

Mon médecin traitant (très ouvert aux médecines douces) m’a aussi conseillé la lecture d’un article écrit par le Docteur Thierry Hertogue, spécialiste de la médecine anti-âge.

Voilà ce que j’ai pris :

  • la classique levure de bière, qui est bien connue pour ses bienfaits sur les cheveux et les ongles. Elle contient des minéraux, des acides aminés et surtout des vitamines B : B1 (thiamine), B2 (riboflavine), B3 (niacine), B5 (acide panthoténique), B6 (pyridoxine) , B8 (biotine). Voici un article et une vidéo sur les bienfaits de la levure de bière.
  • une tisane composée d’une cuillère à soupe d’ortie et une cuillère à soupe de prêle pour un un  litre d’eau à boire tout au long de la journée. L’ortie est une plante formidable aux multiples vertus. Elle est reminéralisante, équilibrante et nourrissante. Elle contient beaucoup de fer, des protéines. La prêle est également reminéralisante contenant du soufre et de la  silice qui va rendre le cheveux plus fort, plus épais et favoriser sa repousse.
  • un complexe de chez Solgar, Peau-Ongles-Cheveux contenant du MSM, de la vitamine C, L-Lysine, L-Proline, Algue rouge, Zinc, Cuivre. Le MSM ou méthylsulfonylméthane est un complément riche en soufre, élément nécessaire à la constitution des cheveux et des ongles. La L-Lysine et la L-Proline sont des acides animés favorisant la production de collagène. L’algue rouge est riche en protéines indispensables à la fabrication des cheveux.
  • de la Spiruline : elle contient du Bêta-carotène, de la chlorophylle, excellent anti-oxydant, des vitamines B12 et E des protéines et du fer en bonne quantité. Ce dernier est souvent prescrit en cas de perte de cheveux.
  • du Zinc : il est aussi très important pour les cheveux. Si vous avez des tâches blanches sur les ongles c’est que vous avez probablement une carence. Mais attention, il ne faut pas faire de surdosage. Pour ma part je n’en prenais pas plus de 30 mg par jour avec celui déjà contenu dans le complexe Solgar, ce qui est déjà beaucoup. De plus, une grande quantité de zinc peut entraîner une perte de cuivre sur le long terme. Il convient d’en prendre en même temps.
  • de la vitamine B8 (Biotine) est surement la vitamine la plus importance pour inverser une perte de cheveux.
  • de l’huile de lin : 1 cuillère à soupe par jour au réveil. Elle est riche en Oméga-3 et 6. Bon courage car ce n’est vraiment pas bon !
  • des fruits et des légumes

Et tout ça le plus bio possible.

 

Avec le recul, je m’aperçois que j’ai pris beaucoup de chose mais quelque part cela me rassurait et je me disais que je faisais du bien à mon corps. Je préférais ce genre de solution plutôt que me bourrer d’hormones par exemple ! Il n’est pas forcément nécessaire de prendre tout ça. Mon budget complémentaire alimentaire a explosé !

Attention, je ne dis pas que mon cas est généralisable. Je n’incite personne à ne pas se soigner. J’ai pris ma décision de ne pas utiliser le Minoxidil en toute connaissance de cause, en assumant les éventuelles conséquences. Pour certaines personnes, ce traitement est salutaire. Chacun est différent. Dans mon cas, je voulais essayer d’autres solutions et être responsable de ma propre santé.

 

Dans un autre article, je vous parlerai de tout ce que je me suis mis sur la tête pour tenter de garder mes cheveux dessus et des résultats obtenus.

 

 

Publicités

9 réflexions sur “Comment je m’en suis remise à la nature pour sauver mes cheveux 1/2

  1. Bulle dit :

    Hello 🙂

    Contente de te retrouver ! Je perds pas mal mes cheveux depuis quelques semaines (un peu tôt pour la chute saisonnière) même si ça n’est pas comparable à ce que tu as vécu. Je chipe donc quelques trucs, pour limiter un peu 🙂
    Est-ce que finalement tu as trouvé la cause de tout ça ? Tu vas mieux ?

    A bientôt !

    J'aime

    • myecoloway dit :

      Merci. Je suis heureuse de voir que j’ai des lectrices fidèles malgré le peu d’articles que je publie. Pour tes cheveux, je pense que le premier truc à prendre et la levure de bière et s’il n’y a pas du tout d’amélioration, il ne faut pas hésiter à aller voir son médecin pour faire un bilan sanguin : peut-être un manque de fer ? Du stress en ce moment ? J’ai mis du temps avant de consulter et j’ai perdu du temps. Je vous parlerai des résultats dans un deuxième article qui va arriver très bientôt.

      J'aime

  2. Jessica dit :

    Hello
    je tombe sur ton blog que je ne connaissais pas et que je trouve vachement bien 🙂
    Je souffre de la même chose que toi pr les cheveux, « alopecie androgénétique » j’ai ça depuis mes 20 ans, j’en ai 30 maintenant.
    Une vrai galère cette maladie, j’ai résisté aux hormones que tous les medecins voulaient me prescrire, par contre je n’ai pas resisté au minoxydil 😦 mais disons que ça me sauve un peu la mise.
    je me suis tournée également vers l’homéopathie ce n’est pas miraculeux mais ça aide un peu.
    J’ai hâte que tu nous en dises un peu plus sur ton programme nutritionnel dés que tu as un peu de recul.
    Courage!

    J'aime

    • myecoloway dit :

      Je te remercie !

      Alors, je ne peux pas dire que j’étais atteinte d’alopécie androgénétique puisque aucun diagnostique précis n’a été posé pour ma perte de cheveux.
      Mais j’espère que tu trouveras des pistes à exploiter.

      Bon courage, je sais à quel point tout ceci est difficile.

      J'aime

  3. despairhope dit :

    Bonjour,
    Je découvre ton blog aujourd’hui et ton article par la me^me occasion.
    Tu ne précises pas le diagnostic de ta chute de cheveux? Etait ce une AAG (affinement des cheveux, chute sur le dessus du crane et pas de repousse)? C’est important que tu le précises car cela aidera les lecteurs à savoir si ton cas est similaire au notre ou pas?
    Tu ne parles pas des résultats non plus et des délais dans lesquels ils sont apparus: pourrais tu apporter ces précisions?
    Merci d’avance.
    Bonne journée.

    J'aime

    • myecoloway dit :

      Tu trouveras une partie des réponses dans la deuxième partie de cet article.
      Ma chute était diffuse mais plus prononcé sur le sommet de mon crâne. J’ai bien eu une repousse totale.
      APrès de nombreux examens de santé, il apparait que je n’ai pas de problèmes endocriniens. Par contre, j’ai un taux d’anticorps plus important que la moyenne qui explique mon vitiligo (mais pas ma perte de cheveux).

      J'aime

  4. Sabine dit :

    Bonjour
    Je voulais savoir si tu avais retrouvé tes cheveux et où exactement car moi c est devant et au niveau de la raie , j ai le moral au ras des pacretes , je ne trouve pas ton deuxième article merci beaucoup de ton aide

    J'aime

    • myecoloway dit :

      Bonjour Sabine,

      Je comprends bien ce que tu vis. La perte des cheveux est véritable souffrance pour une femme.
      Quand ma perte était la plus forte, j’avais des zones très clairsemées comme le sommet du crâne, au niveau des tempes. Mais l’ensemble de mon crane était clairsemé. J’ai eu la chance de retrouver toute mon épaisseur de cheveux. Il est difficile de déterminer si les produits que j’ai utilisé sont l’unique cause de cette repousse.
      En effet, à l’heure actuelle je ne sais toujours pas pourquoi cette chute de cheveux a eu lieu. Mais il est clair que j’ai un terrain de maladie auto-immune. Les spécialistes cherchent encore.
      Mon deuxième articles est ici : https://myecoloway.wordpress.com/2015/05/14/comment-je-men-suis-remise-a-la-nature-pour-sauver-mes-cheveux-22/
      Le mieux est de faire un bilan complet (carences diverses, bilan hormonal,…) afin de cibler l’utilisation des compléments alimentaires voire de revoir son alimentation.

      Dans tous les cas, je te souhaite beaucoup de courage pour traverser cette épreuve.

      J'aime

  5. sandB dit :

    Bonjour,

    Milles merci pour ton article. Tu es le seul que j’ai trouvé avec des choses qui me parlent niveau complements alimentaires (au lieu d’acheter des anti-chutes et autres trucs inutiles/marketting) et le seul que je lis comme quoi tu as retrouvé tes cheveux comme avant, ce que j’espere de tout mon coeur aussi. Comme toi ils etaient beau, epais, long….mes copines les enviaient et les hommes étaient séduits.

    J’ai perdu 60% de mes cheveux actuellement. Si je n’en avais pas enormement à la base je crois que j’aurai déjà une perruque.
    J’arrive encore à le cacher, ca ne saute pas au yeux à part sur les tempes et ils graissent vite (je dois les laver tous les 2 jours) et se sont affinés, fourches un peu. Par contre ils restent plutôt tout de même jolies et doux, c’est deja ca pour ceux qui restent.

    Je prends des complements alimentaires depuis 2 mois avec l’aide d’une naturopathe, et j’ai commencé certaines choses que tu prends (complexe solgar, injection de biotine et biopanthene 6 semaines puis je vais passer aux gellules, zinc, spiruline) et je vais en commencer d’autres que je vais commander que tu indiques 🙂 puis ma naturopathe m’a conseillé une meilleur levure de biere et spiruline que celle que j’avais commencé (il y a tellement de marque qui ne sont pas toutes de la meme qualité).
    J’ai aussi entendu parler du Dr Hertogue. Malheureusement ses consultations sont en belgique et à priori à un prix de star. Sinon jy serai allée dans mon désespoir.

    Est ce que tu perdais des repousses ? Car ils ne repousses pas beaucoup et actuellement je perds autant des cheveux longs que des cheveux courts (donc des repousses je suppose), c’est dur psychologiquement. J’essaie de ne rien lâcher et d’y croire. Je relis souvent ton article pour garder espoir et il me fait beaucoup de bien. Le mental fait parti de la guérison je pense. Merci pour ton partage qui est tres important. Les gens qui ont trouvé de vrais solutions ne prennent malheureusement souvent pas le temps de les ecrire. Merci de ton précieux partage qui je l’espère marchera aussi pour moi.

    Grâce à toi j’ai aussi découvert aromazone pour les huiles. J’y fonce dès que je rentre de vacance.
    Peux tu me dires où on trouve les plantes pour la tisane (ortie et prêle) ?
    Merci beaucoup !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s